LIEUX

LE PRIEURÉ


Le Prieuré a été construit vers les années 1030 à la suite d'un rêve prémonitoire d'Odilon, abbé de Cluny. Selon la légende Odilon aurait fait une halte au Bourget-du-Lac en raison d'une forte fièvre. Durant une nuit, il aurait vu, pendant son délire, le Comte de Savoie et Saint-Maurice planter une croix. Le Saint aurait touché Odilon et le lendemain l'abbé était guéri. Ayant interprété ceci comme un signe divin, il décida de faire construire un prieuré dédié à Saint-Maurice pour le remercier.

Le cloître, autour duquel s'articulent les pièces du Prieuré, possède quelques particularités. Tout d'abord il n'est pas complet puisqu'un seul côté est pourvu d'une galerie. Apparemment il n'aurait pas été achevé. La galerie actuelle date du 15e siècle. C'est Oddon de Luyrieux, prieur, qui l'a faite réaliser dans le style gothique. Autre particularité : la galerie supérieure est de style roman et la galerie inférieure de style gothique. Dans un bâtiment, les parties anciennes sont normalement en bas des monuments... La galerie supérieure a été construite au 13e siècle et fait partie de l'ancien cloître.

Les moines clunisiens quittèrent le prieuré en 1582. Des Jésuites s'installèrent à leur place jusqu'en 1773 puis les Franciscains de Chambéry jusqu'à la Révolution française où le Prieuré fût vendu comme bien national. Un notaire, puis des fermiers occupèrent les lieux jusqu'à l'achat par Jean Barut, un amateur d'art de Chambéry qui fit classer «Monument historique» une partie des lieux. En 1912, la Duchesse de Choiseul. Elle acheta le prieuré en 1912 et l'occupa jusqu'en 1939. La commune acheta les bâtiments en 1952. Le bâtiment est classé Monument Historique dans sa totalité depuis 2006